Et si on avait un coin bureau dans sa chambre ?

Le bureau dans la chambre, c’est inadmissible pour certains : pas question de violer cette intimité personnelle et commencer à mélanger repos et boulot. Pour d’autres, pourtant, l’aménagement d’un coin bureau est parfaitement envisageable. Comment alors optimiser cette espace « intime » sans que le domaine professionnel n’y soit trop envahissant ?

Miser sur la discrétion…

Un coin bureau dans la chambre, c’est une bonne idée, à condition qu’il fonde dans le décor, qu’il soit le plus discret possible. Un bureau dans la chambre, est, avouons-le, pratique pour les « paresseux » qui n’auront plus à traverser la pièce, ouvrir la porte et traverser le salon, par exemple, quand on a un mail urgent à envoyer et que les informations nécessaires sont coincées à quelques portes plus loin. Mais ça aide également beaucoup quand on a une inspiration soudaine pour le prochain chapitre de son livre et qu’il nous tarde de l’écrire au plus vite… Bref, pour rendre le bureau le plus discret possible, on veillera à ce que sa présence ne contraste avec les autres éléments de la pièce. On utilisera par exemple une table, simple et fait du même matériau que le lit. L’installation d’un bureau escamotable est aussi une option intéressante.

… tout en le rendant propice à l’atmosphère de travail

Aussi discret qu’il soit, le coin bureau n’est fonctionnel et utile que s’il respecte certaines conditions. Le but est que le coin bureau incite aux travaux intellectuels et au dynamisme. Son emplacement idéal serait plus proche possible de la lumière naturelle et de l’air frais. Ceci est faisable dans les grandes chambres, dotées d’une baie vitrée. Sinon, pour les chambres plus petites, on pourrait mettre le bureau près du lit, sans le surcharger et en choisissant un mobilier des plus simples et légers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *